U-POP 2019/2020

L’Université Populaire, qu’est-ce que c’est ?

L’Université Populaire se veut rendre la culture et les connaissances nouvelles accessibles et compréhensibles à tous, dans un cadre ouvert et convivial, sans distinction d’âge, de formation ou d’origine.

L’Université populaire propose des conférences d’environ une heure et sont suivies d’un dialogue avec le conférencier. Le programme annuel est ouvert à toutes les grandes disciplines comme les sciences, les lettres et les arts, la musique, le cinéma, la médecine, l’histoire, la sociologie…

L’Université Populaire de Monségur est née du désir de se réunir lors de rencontres autour d’intervenants, fins connaisseurs des thèmes proposés. Car nous croyons que le savoir est intimement lié à l’idée de démocratie qui cultive le pluralisme et refuse l’entre soi. C’est donc une manière d’échanger entre nous, de découvrir de nouvelles idées, de développer son esprit critique, de s’ouvrir au monde et à l’autre. De se sentir libre et responsable.

U-POP 2019-2020 : Passé, Présent et à venir de nos villages

Cette année, nous vous proposons le thème suivant : le village et la campagne, quel avenir ?

Le village est le premier lieu où des communautés d’hommes et de femmes se sont réunies pour former des sociétés organisées et hiérarchisées. Chaque village du fait de son histoire, de son emplacement géographique, de la volonté de ses édiles raconte une histoire singulière qui lui est propre. Depuis le Néolithique, le village est devenu peu à peu, un chef-lieu physique, religieux, économique et social, paroissial puis communal, pour les hameaux, les écarts et les fermes isolées des alentours. Mais aussi un lieu de passage avec entrée et sortie au bord de chemins et de routes qui conduisent à une ville écrit J.P Rioux. Lieu de vivre ensemble, il a été et reste un lieu de rencontre et de partage vivant par l’artisanat, le commerce et les services. Paysan, lié à la domestication de la terre,  il a su agréger autour de lui un terroir. De rural, il tend peu à peu à devenir rurbain gardant sa vocation de passage, de mélange et de migration des hommes.

Médecine et/ou Médecines

REPORT de la conférence du 19 mars au 10 septembre

La médecine « moderne », technologique, « scientifique » a permis de faire reculer de nombreuses pathologies. Mais à l’heure du virage épidémiologique, elle ne tient plus complètement ses promesses. En outre, nos certitudes ont été bousculées par de nombreux scandales : le sang contaminé, le médiator et d’autres encore. Les médecins généralistes sont sollicités pour de nombreuses plaintes pour lesquelles la réponse médicamenteuse est inappropriée, et souvent ils doutent de l’efficacité de certaines thérapeutiques. Ils peuvent se tourner alors vers d’autres réponses et en particulier vers les médecines «alternatives ».

Pour cette conférence, nous recevrons Catherine Jung, médecin généraliste retraitée, membre fondateur de la maison de santé du Neuhof, enseignante au département de médecine générale de Strasbourg, membre de la fédération régionale des maisons de santé, ainsi que Aurélien Abels-Eber, Masseur-kinésithérapeute exerçant depuis 8 ans en milieu rural, également ostéopathe et naturopathe.

Rendez-vous donc le jeudi 10 septembre (lieu et horaires à confirmer).